Respect et responsabilité pour la vie

Respect et responsabilité pour la vie

« Je suis vie qui veut vivre, entouré de vie qui veut vivre. » Précurseur de l’écologie, Albert Schweitzer a été le premier à utiliser la formule du « respect de la vie » pour fonder une éthique qu’il voulait élémentaire et universelle. Le respect de notre propre vie et de celle des autres sont deux choses absolument inséparables, telle est la prise de conscience qui devrait s’imposer de façon claire et immédiate à chacun d’entre nous.
Théodore Monod présentait son ami le Dr Albert Schweitzer, « tour à tour musicien, théologien, penseur et médecin », comme « l’un de ces hommes qui aujourd’hui empêchent quand même de désespérer tout à fait de l’humanité ».
Pour la première fois, les textes fondamentaux d’Albert Schweitzer sont réunis en un recueil qui dévoile sa pensée écologique visionnaire.